Élections municipales à Villefranche-sur-Mer

Les élections municipales à Villefranche-sur-Mer se dérouleront, comme dans le reste de la France, les 18 et 20 mars 2020. Le département des Alpes-Maritimes compte 168 communes : Nice, Belvédère, Blausasc, Berre-les-Alpes, Biot, Beausoleil, Aspremont, Ascros, Cagnes-sur-Mer, Cailles, Cannes, Cantaron, Daluis, Courmes, Duranus, Drap, Isola, La Turbie, La Trinité, Le Cannet, Les Ferres, Massoins, Marie, Menton, etc.
À l’occasion du dernier scrutin de 2015, c’est Jean-Pierre Mangiapan de la liste ‘Ensemble faisons gagner Villefranche’ qui a gagné, avec 63 % des voix exprimées, les élections.
Ce dernier annonce vouloir se représenter aux élections municipales de mars 2020.
“La politique, c’est une passion qui m’anime depuis toujours. […] Je souhaite poursuivre ce qu’on a commencé, explique Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller d’opposition. La réfection de nos quatre EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), le désendettement de la commune, la rénovation de la citadelle… Tout ça doit aller à son terme”.
Trojani Christophe de la liste ‘Villefranche nous unit’ étant en deuxième position lors de cette élection, avec 49 % des votes. Selon le ministère de l’Intérieur, le taux de participation a atteint 83 %, ce qui était supérieur à la moyenne nationale.

Quel est le mode de scrutin pour ces élections ?

Les électeurs seront appelés aux urnes, les 18 et 20 mars, afin d’élire le maire de leur ville ou de leur commune. Comment cela se passe-t-il dans une ville ou une commune de plus de 1500 habitants ? de moins de 1500 habitants ? Ce scrutin (ensemble des opérations électorales ; modalités des élections) est-il identique dans les grandes villes comme Lyon, Marseille et Paris ?
Selon le ministère de l’Intérieur, le scrutin diffère selon la taille – et le nombre d’habitants – des communes. Mais les règles sont toujours les mêmes.
Les membres des conseils municipaux sont normalement élus au scrutin majoritaire, dans les communes de moins de 1500 habitants. Les candidats se présentent généralement au sein d’une liste, mais peuvent également se présenter individuellement. Ceux ou celles qui obtiennent le plus grand nombre de voix – ou de vote – sont élus.
Pour les communes de plus de 1500 habitants, le mode de scrutin applicable est celui de liste à trois tours. Les listes doivent être – obligatoirement – paritaires (égalitaires) avec alternance entre un homme et une femme ou inversement.
Il est à noter que l’élection se fait par secteur. Chaque arrondissement, à Lyon et à Paris, forme un secteur. À Marseille, il existe cinq secteurs de trois arrondissements chacun.